STATION D'EPURATION

un peu d'histoire :

c'est en 2006 que la step macrophyte est crée afin d'assainir une partie du plan d'aups.
Cette station, 1000 équivalent/habitants pouvant supporter 1500equ/h pendant les trois lois d'été, correspond à la population du Plan d'Aups à cette époque : (990h).
Dès février 2007 l'agence de l'eau lance une alerte, le dégrilleur manuel n'est pas suffisant pour le fonctionnement de la station.
Cette alerte ne sera suivie d'aucune modification.
Il est a noter que la commune ne possède aucun schéma directeur d'assainissement validé, schéma pourtant obligatoire de part la loi et permettant notamment aux personnes devant mettre leur fosse sceptique en conformité d'obtenir des subventions.
En 2011, sous l'insistance de plus en plus forte de l'Agence de l'eau, le dégrilleur automatique est acheté par la municipalité en place. Il ne sera jamais installé et se trouve stocké dans le local technique.
Début 2015 le préfet met en demeure la municipalité d'agir puis faute de réaction interdit par arrêté tout nouveau branchement sur la station.

A notre prise de fonction, nous entamerons immédiatement les travaux nécessaires à la remise à niveau de la station.
Le dégrilleur est installé, un by-pass est créé en tête de station , et un système électronique permettant la gestion à distance des entrée d'eau est aussi installé. (coût : 35 000€ HT)

Mais cela ne suffit pas : le manque de dégrilleur pendant 10 ans et un réseau manquant d'étanchéité, ont eu pour conséquence un colmatage important de la station, nécessitant de gros travaux et une réhabilitation complète de la STEP.
La STEP a été remise en service en juin 2016, mais le coût de ces travaux supportés par la commune a été très important. (coût : 45000 € HT)

La station reste toujours interdite de branchement en attente des résultats d'analyses devant être effectuées par la police de l'eau.

Reste un souci majeur et pas des moindres : la taille de la station est sous dimensionnée par rapport au nombre d'habitants actuels.
L'augmentation de population n'ayant pas été prise en compte lors de sa création, la station se trouve aujourd'hui en limite de saturation. A cette forte augmentation de population s'ajoute le manque d’étanchéité du réseau qui reçoit de ce fait beaucoup trop d'eau propre pour sa capacité.
En 2014 il y avait 614 foyers branchés. En prenant 2,5 personnes par foyer cela donne 1535 habitants banchés en permanence.

Des mesures menées par l'agence de l'eau sont en cours pour déterminer si la station peu supporter ce surplus de population non prévue.
Les premières mesures donnent une entrée d'eau journalière très importante de 200 000l.

La population sera bien entendu informée au fur et à mesure des mesures qui pourront être prises